Les différents types de bombe lacrymogène

Comment faire son choix ? Etant un moyen sûr et efficace de se protéger, de nombreuses personnes sont séduites par la bombe lacrymogène. Considérée comme facile d’utilisation, il n’est toutefois pas évident de faire son choix parmi toutes les variantes existantes. La rédaction vous a concocté un guide afin que vous vous y retrouviez et choisir la bombe lacrymogène qu’il vous faut.

OC et CS : La principale distinction des gaz lacrymogènes

Disponibles sous plusieurs formes : stylos, porte-clés ou encore sous forme de grenades, la distinction principale d’une bombe lacrymogène se situe au niveau de la contenance. En effet on distingue deux principales variantes communément connues sous les sigles CS et OC.
Le chlorobenzalmalononitrile (CS) est d’origine chimique et se présente généralement sous forme de poudre. L’Oléorésine Capsicum ou OC est en revanche conçue à bas de piment prend la forme d’un liquide aux couleurs jaunes orangées.
OC et CS : les spécificités de chaque produit
Le CS s’utilise surtout dans le cas où vous souhaitez un effet durable. Malgré que la poudre CS ne mette un peu plus de temps que son homologue pour prendre effet, soit 3 à 7 secondes, son principal atout est qu’elle soit contaminante. En effet, la poudre peut se répandre plus facilement par le biais de vêtements contaminés notamment. Elle est facilement transportée par l’air et peut agir par conséquent sur plusieurs agresseurs.
L’OC en revanche met moins de temps à agir car il ne suffit que de 1 à 3 secondes avant que son effet ne se fasse sentir. Son utilisation est donc recommandée en cas de situation critique et nécessitant une réaction immédiate. C’est également l’arme incapacitante idéale à utiliser contre un agresseur sous l’effet de l’alcool ou de la drogue. L’OC a aussi l’avantage d’être efficace sur les animaux, cette variante est d’ailleurs utilisée outre atlantique par les randonneurs pour repousser les ours en cas de besoin.